Réflexion sur les freins au passage à Linux

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Articles
  • #1521
    nam1962nam1962
    Admin bbPress

    Une bonne partie des utilisateurs “de base” de W$ a, comme je l’avais fait pendant des années, appris à bidouiller pour la survie de son ordi et/ou l’installation de pilotes bizarres.

    Capture d’écran_2016-01-27_10-27-44

    C’est compliqué et hasardeux (genre on récupère des “utilitaires de réparation” vérolants). alors qu’il existe l’alternative Linux (Xubuntu, Lubuntu ou HandyLinux, mais aussi Manjaro )

    Simplement, quand on a quelques années de bidouillage w$ au compteur :
    – on est réticent à “jeter à la poubelle” ce qu’on croyait une compétence acquise.
    – on a peur de devoir “tout réapprendre”.
    – installer Linux crée une appréhension

    Une autre partie des utilisateurs W$ a quelque part un “copain qui s’y connaît” et qui lui fait les bidouilles précitées.

    Le reste ne touche à rien, voit son W$ se dégrader et va au SAV ou chez un “réparateur” qui vit sur la bête.

    Or le passage à Linux résoudrait tous leurs soucis !

    (Ma mère en faisait partie, un jour j’ai constaté, comme elle était fort malade qu’un rigolo lui facturait (cher) des réparations à domicile incessantes.
    Je l’ai installée en Xubuntu, le type a râlé, elle n’a plus jamais eu d’ennuis informatiques.

    Un autre réparateur à qui je demandais si il déployait du Linux dans les TPE ou chez les particuliers, m’a carrément dit “Et comme ils n’ont plus de dégradation une fois installés comment aurai-je un flux d’affaires ? non, monsieur, je ne veux pas de Linux chez mes clients” !)

    La plus grosse résistance, vient bien de la peur cette sorte de “complexe d’incompétence”.

    Capture d’écran_2016-01-27_10-27-21

    Le fait est que l’environnement libre est plus simple (et carrément moins coûteux* !!) à maîtriser, qu’on a les aides de la communauté, des forums faciles d’accès, réactifs et pertinents, les réseaux de parrains Linux, etc.. tout ceci remplace fort bien les réparateurs amateurs ou professionnels précités.

    *(curieusement c’est parfois aussi cette gratuité de l’environnement Linux qui freine : “j’ai payé, il vaut mieux encore payer” (un dépanneur, un antivirus…) parce que “ça doit bien avoir de la valeur” …euhhhh, en fait “pour me justifier de ma première dépense” 😛 )

    Franchement, la courbe d’apprentissage (oui il y en a une) est bien plus rapide que celle des différentes W$ (et si on y réfléchit, plus courte que celle du passage d’une version W$ à une autre.)

    Perso, j’avais mis plusieurs années à acquérir une compréhension de W$ (pourtant j’ai commencé avec le DOS), il ne m’a pas fallu un mois pour arriver au même niveau sous *buntu et un peu plus tard, une semaine sur Manjaro.

    Dans le monde Linux, pour l’utilisateur de base, une fois l’install peaufinée… il n’y a plus rien à faire que les mises à jour (ce qu’expérimentent mes dizaines de proches installés – qui ne me passent plus de coups de fil pour “réparer leur ordi”, mais bien pour m’inviter à dîner 😀 )

    Pour terminer, une petite lecture intéressante : https://ploum.net/36-je-ne-suis-pas-un-numero-de-hotline-je-suis-un-geek-libre/

    Et ceci aussi pour voir quels sont les utilisateurs de Linux 🙂

    http://www.tecmint.com/big-companies-and-devices-running-on-gnulinux/

    https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Linux_adopters

    [dkpdf-button]


    ? Un jeune site que j'aime bien, la ferrari du T-shirt  ...bio en plus : https://goudronblanc.com
    C'est notre mécène ! 🙂

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.