Répondre à: [Résolu] Network tuning

#11717
rogn...rogn…
Participant

Pour moi, le redémarrage c’est encore plus ouvrir le parapluie, car via sysctl -p les paramètres sont de suite appliqués. Pour rappel, c’est dans /proc que ça va taper donc c’est instantané. La swappiness et ces réglages vont de pair, mais j’imagine que d’autres ont déjà des paramètres custo donc le plus sage est de séparer les fichiers de configuration dans /etc/sysctl.d/

Pour la pollution du réseau, j’imagine quand même que les routeurs ont des garde-fou mais on est jamais trop prudents. Notamment, je mets un treshold bien plus élevé que ce qu’Oracle ou IBM préconisent donc j’ai un serveur qui est mort de faim pour ainsi dire 😉
Ensuite, ce sont les paramètres de selective acknowledgement et gradual speed increase qui sont peut-être à devoir remettre à 1 si jamais ça fout la zone.

Avoir une sauvegarde de /proc/ est obligatoire avant de tuner ces paramètres (en ce qui me concerne, j’ai une VM où je peux les récupérer si besoin)

Avant d’en faire un tuto, je dois encore affiner.